Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 septembre 2016

"L'hebdomadaire qui parle de vous" 6

Compte rendu de notre réunion d'août dans Le Semeur Hebdo — 2 septembre 2016.

DES LIVRES & NOUS
DERNIÈRES LECTURES ESTIVALES

Cercle lecture.jpg

    Après l’euphorie des vacances, voici la rentrée — ou plutôt les rentrées : rentrée politique et sociale, rentrée scolaire, avec leur cortège de turbulences et de soucis — et bientôt, un peu plus frivole, penseront certains, rentrée littéraire avec une avalanche de nouveautés, de romans, dont la plupart tomberont dans l’oubli au bout de quelques mois.
    En attendant les engouements, les pronostics de succès et les petits scandales de circonstance, les membres de l’association "Des Livres & Nous" poursuivent leurs lectures dilettantes ou redécouvrent leurs classiques. Quelques-uns, par principe, ne lisent pas "au temps chaud", d’autres s’en tiennent à des proses divertissantes, à ces ouvrages "sans valeur", dans lesquels "il y a toujours quelque chose à glaner", se laissent aller au charme discret d’un bovarysme bien tempéré.
    Lors de leurs réunions mensuelles, les "Amis du Livre en Bourbonnais et Combrailles" font part de leurs découvertes, de leurs déconvenues, échangent mises en garde ou recommandations. En août, la petite douzaine de membres n’ayant pas eu la chance de partir en vacances — à moins qu’ils n’aient eu, au fond, la chance de ne pas partir — ont pu ainsi évoquer leur propre pratique de la lecture en la confrontant aux "droits imprescriptibles du lecteur" tels que les formule Daniel Pennac, adepte d’une approche désinvolte et gourmande de la chose imprimée, source de grands bonheurs, pourvu que le contrainte et les exigences pédagogiques ne viennent pas gâcher le plaisir du texte, le plaisir du rêve.
    D’autres proses, plus ou moins de saison, ont également été commentées, comme les savoureuses chroniques cyclistes d’Antoine Blondin, qui, pendant trois décennies, de tour en tour, prodigue au jour le jour, à chaque bilan d’étape, calembours, fines allusions littéraires et pastiches malicieux. De fil en aiguille, on passe aux "Hussards", à l’ami Kléber Haedens, dont on rouvre et referme L’Histoire de la littérature française, juste le temps de se rappeler — c’est le mot de la fin et le fin mot de cette promenade en compagnie des bons auteurs — que l’on peut encore "préférer à tout les livres qui nous apprennent à danser". La citation est de Nietzsche, elle vaut d’être méditée. D’autant que cette conception jubilatoire de la littérature justifie la clôture rituelle de chaque réunion du cercle de lecture : petites gougères et vin rosé, bon et frais, comme le préconisait Rabelais.

27 août 2016

Dans les bonnes librairies...

Lectures d'été, livres mentionnés lors de notre dernière réunion. Pas nécessairement des publications récentes... La date est celle de l'édition ou réédition disponible, en principe la plus récente.

Daniel Pennac, Comme un roman, Gallimard/Folio, 1995 ;
———————, La Fée Carabine, id., 1997 ;
———————, Des chrétiens et des Maures, id., 1999 ;
———————, Journal d'un corps, id., 2014.

00000000000sbf2.jpg

Antoine Blondin, Tours de France. Chroniques de L'Équipe 1954-1982, La Table Ronde/Vermillon, 2001 ;
————————, Ma vie entre des lignes, Gallimard/Folio, 1984 [épuisé - se trouve facilement en occasion].

Kléber Haedens, Une histoire de la littérature française, Grasset/Les Cahiers rouges, 2007.

00000000000lf2.jpg

Cara Hofmann, So much pretty, 10|18, 2013.

Léon Gontran Damas, Black-Label et autres poèmes, Poésie/Gallimard, 2016.

Philippe Claudel, L'Arbre du pays Toraja, Stock, 2016.

Franck Courtès, Sur une majeure partie de la France, Lattès, 2016.

Michel Houellebecq, Soumission, Flammarion, 2015.

Michel Bussi, Un avion sans elle, Pocket, 2013.

François Mauriac, Le Sagouin, Pocket, 1989.

Henri Troyat, L'Araigne, Éditions 84/J'ai lu, 2002...

21 août 2016

Cercle de lecture août

La dernière réunion estivale de notre cercle de lecture aura lieu le vendredi 26 août à 17 heures, à la Maison des Associations.
Pour rester dans la note, nous pourrons évoquer les chroniques cyclistes d'Antoine Blondin — plus de cinq cents textes pleins de verve et d'humour, écrits pour L'Équipe, à l'occasion du Tour de France, dans les années 1950-1980 — et aussi Daniel Pennac, dont les "droits imprescriptibles du lecteur" devraient rassurer les plus paresseux d'entre nous !

00000000000sbf.jpg

25 juillet 2016

Cercle de lecture juillet

La réunion de notre cercle de lecture aura lieu le vendredi 29 juillet à 17 heures, à la Maison des Associations.
Séance ouverte : toujours les lectures de vacances. Nous pourrons également évoquer la récente disparition d'un grand poète — Yves Bonnefoy — et la personnalité singulière de Maurice G. Dantec, qui vient, lui aussi, de nous quitter.

Sans titre 3.jpg

02 juillet 2016

À la médiathèque

Pour l'été, vos bibliothécaires vous proposent un beau choix de polars. Beaucoup de très bons auteurs à découvrir ou à retrouver.

00000000000gm.jpg

Médiathèque intercommunale du Pays de Saint-Éloy - Rue du Puits Saint-Joseph - Saint-Éloy-les-Mines
Tél. 04.73.85.05.05 — N.B. Durant la période estivale, la médiathèque est fermée le jeudi.

25 juin 2016

Lectures de vacances

00000000000 Maigretlis.jpg

« Poésie à lire sous un chapeau de paille »

 

POÉSIE — FORMES BRÈVES CLASSIQUES … ET MODERNES

Quatrains d’Omar Khayyâm. Nombreuses éditions et traductions, par exemple :

Omar Khayyâm, Robâiyât (Quatrains) – Présentation, traduction du persan et notes d’Hassan Rezvanian, Actes Sud / Babel, 2008.
Omar Khayam, Rubayat – Préface d’André Velter, traduction d’Armand Robin, Poésie / Gallimard, 1994.
Omar Khayyâm, Cent un quatrains – Choix, traduction du persan et présentation de Gilbert Lazard, Orphée / La Différence, 1997.
Khayyâm, Quatrains. Traduit du persan par Charles Grolleau, postface de Chochana Boukhobza, Mille et une nuits, 1995.

Bois du vin, car tu dormiras longtemps sous l’argile,
Sans un intime, un ami, un camarade, une femme ;
Veille à ne jamais dire ce secret à personne :
Les tulipes fanées ne refleuriront jamais.

Haïku japonais. Nombreuses anthologies.

Un ouvrage de référence : Maurice Coyaud, Fourmis sans ombre. Le Livre du haïku, Phébus / Libretto, 1999.
Haïku. Avant-propos et texte français de Roger Munier, préface d’Yves Bonnefoy, Fayard, 1980.

Averse d’été
une femme solitaire
rêve à la fenêtre

Haïku anciens et modernes : Haïku. Anthologie du poème court japonais. Présentation, choix et traduction de Corinne Atlan et Zéno Bianu, Poésie / Gallimard, 2002.
Poèmes courts actuels : Machi Tawara, L’Anniversaire de la salade. Traduit du japonais par Yves-Marie Allioux, Picquier poche, 2010.

C’est vraiment bon ! m’as-tu dit
Aussi le six juillet sera-t-il
l’anniversaire de la salade

QUATRE POÈTES CONTEMPORAINS

Francis Ponge, Le parti pris des choses suivi de Proêmes, Poésie / Gallimard, 1967.
Eugène Guillevic, Terraqué suivi de Exécutoire. Préface de Jacques Borel, Poésie / Gallimard, 1967.
René-Guy Cadou, Hélène ou le Règne végétal, Seghers, 1994.
Jean Follain, Exister suivi de Territoires. Préface d’Henri Thomas, Poésie / Gallimard, 1969.

FRAGMENTS, NOTES ET CROQUIS

Jules Renard, Journal 1887-1910, Robert Laffont / Bouquins, 2002. Également dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». On préférera ces éditions intégrales aux extraits choisis, qui ne rendent pas compte de la richesse et de la diversité de l’œuvre.
Jules Renard, Histoires naturelles, Librio, 2004.
Histoires naturelles suivies de Nos frères farouches, publié en Folio (1984), ne semble plus disponible en librairie. Peut se trouver sur les sites d’occasion comme AbeBooks.

La Demoiselle

Elle soigne son ophtalmie.
D'un bord à l'autre de la rivière, elle ne fait que tremper dans l'eau fraîche ses yeux gonflés.
Et elle grésille, comme si elle volait à l'électricité.
(Histoires naturelles)

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Deux séries originales :

Peter May, la « trilogie écossaise » : L’Ïle des chasseurs d’oiseaux – L’Homme de Lewis – Le Braconnier du lac perdu. Babel noir, 2011, 2013, 2014.
Adrian McKinty, la trilogie « Sean Duffy » : Une terre si froide - Dans la rue j’entends les sirènes, Le Livre de Poche, 2014, 2015. In the Morning I Shall Be Gone, Serpent’s Tail, 2014 (non traduit en français).

NOS LECTURES DU MOMENT

Joël Dicker, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, De Fallois, 20140
Gilles Legardinier, Complètement cramé, Pocket, 2014.
Deon Meyer, Kobra, Points policier, 2015.
Michael Prescott, Le Goût mortel de la pluie, J’ai lu, 2007.
(Claude Peynet)

Marie-Hélène Lafon, Les Pays, Folio, 2014.
(Bernadette Bouscavert)

Larry Collins et Dominique Lapierre, Cette nuit la liberté, Pocket, 2004.
(Annie Bigerel, Jacqueline Fanget)

Gilles Legardinier, Nous étions les hommes, Pocket, 2014.
Ken Kesey, Et quelquefois j'ai comme une grande idée, Monsieur Toussaint Louverture éditions, 2015.
Stefan Zweig, Brûlant secret, Le Livre de Poche, 2002.
(Chantal Cyrklewski)

Philippe Pascot, Pilleurs d’État, Max Milo, 2015.
(Danielle Rochet)

Emmanuel Carrère, Le Royaume, P.O.L., 2014.
(Michèle Machebeuf)

Alain Decaux, Morts pour Vichy, Perrin / Tempus, 2013.
(Maryse Sauterau)

NOS AMIS PUBLIENT

00000000000 Fragon.jpg

Pierre Martinez : Fragon le Lutin : une histoire insolite de Montaigut...

"Au début du récit de sa vie, ou plutôt du récit de son premier voyage, il était un jeune lutin formé par son père au dur métier de bouilleur de cru ; il devait, au cours d'un voyage initiatique d'une année, dans cette partie du Bourbonnais comprise entre Montaigut et Moulins, acquérir de l'expérience et créer sa clientèle..."

On lira la suite — et les péripéties du premier voyage de Fragon le lutin, accompagné de la truie Pétronille, dans ce joli album écrit et illustré par Pierre Martinez — dit "Pedri".
Librairies-presse locales. Prochaines dédicaces : Souvigny, fête médiévale, fin juillet.

21 juin 2016

Cercle de lecture juin

La réunion de notre cercle de lecture aura lieu ce vendredi 24 juin à 17 heures, à la Maison des Associations.
Séance ouverte : actualité littéraire, suggestions de lectures pour les vacances, projets et propositions pour la rentrée.
 
00000000000 Maigret.jpg

25 avril 2016

Cercle de lecture avril

La réunion de notre cercle de lecture aura lieu ce vendredi 29 avril à 17 heures, à la Maison des Associations.

Séance ouverte : actualité littéraire, nos lectures...
Autour de quelques titres :
— François Reynaert, Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, Fayard, 2010. Le Livre de Poche, 2014.
— Jean-Bernard Pouy, Une brève histoire du roman noir, Points, "Roman Noir", 2016.
— Thierry Jonquet, Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte, Seuil, 2006. Points, "Roman Noir", 2016.
— Jean-Pierre Lemaire, Le Pays derrière les larmes, Poésie/Gallimard, 2016.

20 mars 2016

Villon / Genet : orientation bibliographique

François Villon

Villon.jpg

La poésie de Villon présente de nombreuses difficultés de lecture, en raison de la langue — vocabulaire, constructions et graphies déconcertantes —, mais aussi des allusions obscures et de nombreuses références culturelles qui nous sont devenues étrangères. On peut toutefois recommander deux éditions relativement récentes, à la fois accessibles et sérieuses, établies par des spécialistes :
— Villon, Poésies complètes. Présentation et notes de Claude Thiry, Le Livre de Poche, 2011.
— François Villon, Poésies. Préface de Tristan Tzara, édition établie par Jean Dufournet, Poésie/Gallimard, 1973.

On trouve sur le site de la B.N.F. (Gallica) diverses éditions numérisées, dont celle établie par Clément Marot en 1533. Certaines interprétations ou notes des éditions modernes (Lacroix, 1866 ; Jannet, 1873, etc. ) doivent être considérées avec prudence.

Sur François Villon, la vie quotidienne et la société de l'époque, on pourra consulter :
Jean Favier, François Villon, Fayard, 1982. Approche historique très documentée, utile à la compréhension du contexte. Cette étude, qui relègue au second plan les questions d'ordre littéraire, ne s'attarde pas à l'exégèse de l’œuvre.

Jean Genet

La plupart des textes de Genet sont disponibles en édition de poche. Il paraît plus facile d'aborder la lecture de son œuvre — diverse et parfois exigeante — en commençant par les poèmes et les articles ou entretiens :
— Jean Genet, Le Condamné à mort et autres poèmes suivi de Le Funambule, Poésie/Gallimard, 2011.
— Jean Genet, L'Ennemi déclaré. Textes et entretiens choisis 1970-1983, Folio, 2010.

Le théâtre étant, par définition, destiné à être joué, la lecture des pièces de Genet peut se révéler pénible, en raison de l'importance des indications scéniques, des instructions relatives à la mise en scène, aux décors, aux costumes, etc. Cela montre toutefois que l'auteur est un véritable dramaturge, dont les préoccupations ne se limitent pas à l'écriture. On peut, à titre d'exemple, voir :
— Jean Genet, Les Nègres, Folio, 2012.

Si les romans révèlent un styliste remarquable, maîtrisant avec autant de force que d'élégance une prose volontiers lyrique, le lecteur non prévenu pourra être troublé, voire choqué par l'atmosphère souvent délétère et la thématique vénéneuse des récits de prison, d'inspiration autobiographique :
— Jean Genet, Miracle de la rose, Folio, 1977.

Pilorge.jpg

Maurice Pilorge, le "Condamné à mort", guillotiné à Rennes en février 1939.

28 février 2016

Cercle de lecture mars

Attention !

Exceptionnellement, la réunion de notre cercle de lecture pour le mois de mars n'aura pas lieu le dernier vendredi du mois : elle sera avancée au vendredi 18 — et se tiendra, comme d'habitude à la Maison des Associations, à partir de 17 heures.

À l'ordre du jour : lectures et discussion autour de Villon et Jean Genêt.